Pages Navigation Menu

Blog pour tous les passionés de l'automobile

Le métier de chauffeur poids lourds

Le métier de chauffeur poids lourds

Le chauffeur poids lourds a pour mission de transporter et de livrer des marchandises au national voire à l’internationale pour son employeur ou pour son propre compte. Son rôle est vital dans l’économie d’un pays.
Il doit être capable d’entretenir et de maintenir son véhicule en bon état. Il s’agit de conduire un véhicule de plus de 7.5 T MMA.

Le conducteur est le premier responsable du chargement et du déchargement de la marchandise qu’il transporte. Ce travail suit des procédures spécifiques. Il remplit et signe des bons de livraison, tient à jour un carnet de bord et s’acquitte de diverses autres formalités administratives.
Le transporteur représente la société et assure par conséquent la promotion commerciale de l’entreprise.
Être chauffeur poids lourds ne s’improvise pas, c’est un métier passion. Il faut aimer conduire, voyager, improviser et s’adapter. C’est un travail rude et fatiguant mais il se fait en autonomie et avec une relative liberté de décisions.

Les connaissances et compétences

Des connaissances dans différents domaines sont nécessaires avant de prendre le volant : mécanique, informatique, législation sur la circulation routière et la législation sociale dans le domaine du transport par route, les procédures administratives, etc.

Le chauffeur est capable de prendre soin de son véhicule : vérifier l’état des pneus, la propreté de la cabine, l’entretien, la manutention…

Le savoir-faire est évidemment un point essentiel. Conduire un véhicule de plusieurs tonnes oblige le conducteur à connaître parfaitement son camion et à connaître les manœuvres adéquates. C’est aussi gérer une route glissante, des déviations, des embouteillages et tous les aléas liés à la circulation.

Les qualités

Le chauffeur routier est une personne responsable, capable de prendre des initiatives et de gérer des situations difficiles. Il s’adapte facilement et est capable de prendre des décisions.
Organisé, consciencieux et ponctuel, il respecte le code de la route des pays qu’il traverse, les autres usagers de la route et conduit en « bon père de famille ».
C’est un métier nomade qui s’exerce seul. Il faut donc être capable de s’autogérer, de respecter des horaires et d’être attentif lorsqu’il faut remplir des documents.

Le chargement et le déchargement nécessitent une bonne condition physique. Une résistance au stress est nécessaire car c’est un métier qui peut être anxiogène. Il faut pouvoir rester calme malgré des conditions difficiles : clients exigeants, circulation, météo, temps d’attente lors des chargements et déchargements.
Un bon esprit d’analyse et de synthèse permet d’anticiper des problèmes.
Le chauffeur est en contact direct avec le client. C’est pourquoi il est souriant, sympathique et a un bon sens relationnel. Il est motivé et a beaucoup de sang froid.

Les contraintes

Le chauffeur est parfois amené à s’éloigner de son domicile pour plusieurs jours voire semaines. Les trajets peuvent se faire de jour comme de nuit, le week-end ou les jours fériés.
La vie de famille peut pâtir de ce métier aux horaires parfois irréguliers. Le chauffeur connaît son heure de départ mais pas forcément celle d’arrivée.
L’attention permanente est fatigante et peut être facteur d’accidents ou de problèmes de santé.
C’est un métier solitaire. La plupart du temps, le transporteur est seul dans sa cabine. En cas d’accident ou de panne il doit pouvoir reprendre la route.

La formation

Durant la formation, de nombreux points sont abordés en plus des manœuvres, de la conduite sur route et de l’étude des législations.
Le futur conducteur suit des cours théoriques et pratiques. La théorie se donne en salle de conférence et la pratique se déroule sur un terrain privé puis en condition réelle.
De la conduite défensive aux procédures en cas d’accidents, l’apprenant reçoit une formation complète qui le prépare à prendre le volant.
Des cours spécifiques à certains chargements sont donnés afin de préparer le futur camionneur : matières explosives ou radioactives, chargements exceptionnels, transports d’animaux
L’examen comprend plusieurs évaluations : écrites, orales et pratiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *