Pages Navigation Menu

Blog pour tous les passionés de l'automobile

Tout savoir sur le silent bloc

Tout savoir sur le silent bloc

Se promener en voiture est courant de nos jours, toutefois il faut penser à l’entretien. En effet, il arrive parfois que des pièces comme l’amortisseur soient abimées ou bien ne soient plus aussi performantes qu’au départ. C’est pour cette raison qu’il faut les faire réparer, changer ou bien carrément remplacer. C’est aussi le cas pour des pièces comme le silentbloc et que l’interlocuteur a besoin d’utiliser un appareil nommé extracteur silent-bloc pour le retirer.

Ce qu’il faut comprendre sur le silentbloc

Avant de pouvoir remplacer ou faire réparer un silentbloc en l’extrayant du véhicule à l’aide d’un extracteur silent-bloc, il faut comprendre ce qu’est un silentbloc. Tout d’abord, le silentbloc est en fait une pièce fabriquée à partir d’un matériau souple ce qui lui permet d’assimiler les vibrations et les chocs qu’il y a entre les organes mécaniques. Bien sûr il ne s’agit pas là de sa seule fonction, le silentbloc permet également de diminuer les nuisances sonores du véhicule au niveau des articulations. Pour ce qui est des matériaux utilisés pour la fabrication du silentbloc en général c’est le caoutchouc qui est utilisé.

Toutefois, il est possible de voir des pièces de silentbloc confectionné à partir de matière plastique et autres qui disposent d’une forte teneur en élasticité ainsi que de fortes caractéristiques en amortissement. La caractéristique d’amortissement est là pour une question d’absorption des vibrations ainsi que des impulsions reçues par le silentbloc. Le silentbloc est avant tout une pièce qui permet de joindre le châssis de la voiture et le triangle de suspension. Il faut savoir que le silentbloc est le plus souvent utilisé comme un outil de compression. Cependant, comme pour les autres pièces au niveau de l’articulation des voitures le silentbloc peut s’user facilement.

L’usage et l’utilité d’un silentbloc

Il est vrai que le silentbloc peut en certaines occasions demander de l’entretien, pour cela il suffit de le retirer à l’aide d’un extracteur silent-bloc et de le réparer. Cette petite pièce de mécanique qui se nomme en réalité cylindre bloc se décline en plusieurs types. Les interlocuteurs peuvent apercevoir sur le marché environ quatre modèles différents de silentblocs. Il y a notamment le silentbloc qui est composé d’un bloc élastique et de deux parties métalliques. C’est l’un des plus courants et les plus populaires parmi les conducteurs. Il y a également le silentbloc de type balancier, le silentbloc anti basculement et enfin le silentbloc hydraulique.

De plus, l’interlocuteur doit savoir que lorsque le véhicule dépasse plus de 80 000 kilomètres, il faut qu’il jette un œil, et ce, de façon régulière à l’état des silentblocs. Pour pouvoir parer à toute éventualité et détecter à temps le cas d’un silentbloc défectueux, il existe des indices à savoir. Pour commencer, il y a les à-coups, les vibrations ou encore les vitesses qui sautent. Il y a un moyen de palier aux problèmes que peut poser un silentbloc défectueux, pour cela il suffit de prendre un silentbloc adapté aux situations. Pour ceux qui font un usage quotidien de leur véhicule ainsi que des tours occasionnel, les silentblocs polyuréthane sont tout indiqués.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *