Pages Navigation Menu

Blog pour tous les passionés de l'automobile

La voiture électrique est-elle réellement écologique ?

La voiture électrique est-elle réellement écologique ?

Si on remonte quelques années en arrière, les véhicules électriques étaient encore rares. Aujourd’hui, il est de plus en plus fréquent d’en croiser sur les routes ou de voir des bornes de recharge occupées. D’ailleurs, les agences de location de voiture ont entré dans leur catalogue des véhicules électriques pour répondre aux demandes des clients.

Il est ainsi possible de louer une Tesla. Il existe deux types de véhicules électriques : les voitures hybrides qui sont dotées d’une double motorisation, à savoir un moteur électrique et un moteur thermique qui fonctionne grâce à de l’essence, et les voitures 100 % électriques.

Ces dernières ont longtemps été présentées comme la solution écologique pour rouler sans polluer. Mais depuis quelques temps, leur aspect écologique est remis en cause. Les voitures électriques sont-elles réellement moins polluantes que les voitures thermiques ? Peuvent-elles être qualifiées de véhicules écologiques ?

La voiture électrique, un véhicule moins polluant lorsqu’il circule

En fonctionnement, il est clair que la voiture électrique est plus écologique qu’un véhicule qui a besoin d’essence pour avancer. Elle n’émet pas de CO2. Mieux, elle ne dispose pas de pots d’échappement.

Mais, en plus de la pollution classique, le fait de conduire une voiture électrique a également un impact sur la pollution sonore. En effet, un tel véhicule fait beaucoup moins de bruit qu’une voiture qui fonctionne avec un moteur thermique. Or les nuisances sonores sont un élément essentiel à prendre en compte actuellement. Elles ont atteint un niveau important dans les grandes agglomérations et ont des conséquences sur notre santé physique et mentale.

Le problème de la fabrication des véhicules électriques et du recyclage des batteries

Si on ne se base que sur la conduite d’une voiture électrique, la balance semble pencher en faveur d’un mode de transport écologique. Mais pour arriver à une conclusion correcte sur l’empreinte carbone d’une voiture électrique et donc son côté électrique, il convient de prendre en compte l’ensemble de son cycle de vie, à savoir sa fabrication mais aussi ce qu’elle devient une fois hors service.

Une production polluante

Construire une voiture écologique nécessite une plus grande quantité d’énergie que pour la fabrication d’un véhicule thermique. En effet, le moteur électrique et la batterie résultent d’un processus de fabrication qui se révèlent assez polluant. Ils nécessitent d’extraire des matériaux comme le lithium ou le manganèse, ce qui a un impact sur l’environnement des régions où sont situées les carrières. Le transport de ces matériaux doit également être pris en compte lors du calcul de l’empreinte carbone d’une voiture électrique.

L’origine de l’énergie électrique

Le mode de production de l’électricité nécessaire au fonctionnement de la voiture est un élément important. Beaucoup de pays utilisent encore les hydrocarbures pour produire de l’électricité. Pour aller pleinement dans le côté écologique, il faudrait opter pour des recharges à l’aide d’énergies renouvelables comme l’énergie solaire par exemple.

Le recyclage des batteries

Une fois hors-service, se pose le problème du recyclage des batteries. Celles-ci contiennent des produits toxiques et polluants comme le lithium, ce qui nécessite un processus de recyclage long, difficile et couteux, avec un impact carbone non négligeable.

Le bilan global de la voiture électrique sur l’environnement

Une fois les inconvénients écologiques de la voiture électrique mis en évidence, il faut les comparer aux avantages qu’elle procure, notamment l’absence d’émission de CO2 en conduite.

Concernant le problème de recyclage des batteries, il nous semble que celui-ci devrait trouver des solutions avec le développement des modèles de voitures électriques. Des process vont se mettre en place et permettre de diminuer l’empreinte carbone et d’améliorer le recyclage.

Quant à la pollution engendrée par la fabrication d’une voiture électrique, elle est contrebalancée par la réduction des émissions de CO2 réalisée au bout de 3 ans d’utilisation en moyenne du véhicule électrique. Il nous semble donc que la voiture électrique est réellement une solution écologique.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *