Pages Navigation Menu

Blog pour tous les passionés de l'automobile

Comment devenir conducteur de transport en commun ?

Comment devenir conducteur de transport en commun ?

Le métier de conducteur de bus attise la convoitise. C’est l’une des rares professions qui tirent profit de la crise, des embouteillages et de l’inflation. En effet, les usagers estiment que le bus, notamment, est un moyen plus pratique pour arriver à l’heure à la destination et réaliser ainsi de réelles des économies. Mais devenir conducteur de transport en commun revêt une grande responsabilité dans la mesure où le chauffeur doit s’assurer de la sécurité et le confort des passagers. Le professionnel doit donc réunir quelques critères.

Les bases pour devenir conducteur de transport en commun

Le conducteur de transport commun est communément appelé « chauffeur de bus » ou « conducteur d’autocar ». Ce professionnel conduit des véhicules de transports routiers de voyageurs sur des trajets définis. Au volant de son automobile, le conducteur est le seul maitre à bord et détient donc plusieurs responsabilités. En effet, sa mission consiste à transporter les passagers en toute sécurité et à assurer le bon état de fonctionnement de son autobus. La rigueur et la prudence sont alors deux qualités essentielles pour exercer ce métier. Par ailleurs, la courtoisie et un sens du relationnel sont aussi indispensables, car la personne sera également chargée d’accueillir les usagers et de vendre des titres de transport.

Au-delà des qualités humaines, les compétences techniques restent des critères fondamentaux. En général, il n’est pas nécessaire d’avoir des diplômes spécifiques pour devenir conducteur de bus. Néanmoins, le CAP agent d’accueil, conduite routière, transport de voyageurs constitue une porte d’entrée vers la profession. Il se prépare généralement en un. Ceci, sous certaines conditions. De même, pour conduire les véhicules de types autobus ou car, il faut impérativement disposer d’un permis B et D. Néanmoins, on peut aussi suivre une formation courte pour l’obtention du titre professionnel conducteur de transport en commun sur route.

Le titre professionnel de conducteur de transport en commun sur route : ce qu’il faut savoir

Pour les candidats qui ne disposent pas des diplômes requis ci-dessus, d’autres solutions existent pour accéder au métier de conducteur de bus. Il s’agit de suivre des formations professionnelles, comme la formation initiale minimale obligatoire (FIMO) et le titre de conducteur de transport en commun sur route. Ce titre de niveau V est délivré par le Ministère du Travail. Il permet l’obtention par équivalence du permis de conduire D et de la qualification initiale du conducteur routier de voyageurs.

L’apprentissage dure en général 140 heures. Il est accessible à toutes personnes de plus de 21 ans, titulaires de permis B. Plusieurs structures spécialisées proposent désormais ce programme dans leur catalogue. Celui-ci contient plusieurs modules, comme les règles générales du Code de la route, les consignes d’exploitation et contrôles de sécurité, les techniques d’accueil et information clientèle et bien d’autres points. À la fin de la formation, les candidats recevront leur carte de Qualification Conducteur ainsi qu’un certificat attestant la maitrise du matériel de lutte contre l’incendie. Les frais de cours ainsi que le nombre de participants par classe varient selon l’organisme. Il est recommandé de contacter directement l’établissement pour mieux s’informer.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *