Pages Navigation Menu

Blog pour tous les passionés de l'automobile

Les étapes préliminaires pour la création d’un garage

Les étapes préliminaires pour la création d’un garage

La création d’un garage demande d’établir un business plan comme tout projet de création d’entreprise. Avant de se lancer, un business plan est nécessaire pour identifier les clients cibles, mais aussi les concurrents, par l’intermédiaire d’une étude de marché. Il est important de connaître les tendances de l’activité de garagiste dans la région où l’on compte ouvrir ses portes afin de pouvoir se démarquer de la concurrence. Le business plan permettra aussi de préciser la structure de la société du point de vue légal, mais aussi managérial (statut, actionnaires, activités). Un business plan sera aussi à convaincre les investisseurs pour financer le projet. En effet, ouvrir un garage ne demande pas seulement une formation (CAP mécanicien) et de l’expérience (au moins 3 ans en tant que mécanicien) mais aussi un équipement professionnel dont la plupart des éléments sont particulièrement onéreux.

Le choix du statut juridique et l’immatriculation du garage

Un garage peut être une entreprise individuelle ou une société. En tant que tel, un garage peut adopter divers statuts : EI (entreprise individuelle), EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée), SA (société anonyme), SNC (société en nom collectif), SARL (société à responsabilité limitée) ou SAS (société par actions simplifiée). Il est à noter que le choix du statut d’une entreprise déterminera les responsabilités de ses dirigeants, mais aussi sur le régime fiscal auquel elle sera soumise.

Le choix d’un statut est une condition obligatoire avant l’enregistrement du garage au registre des commerces et des sociétés afin d’obtenir son Kbis qui permettra d’exercer l’activité en toute légalité. Le choix du statut d’une entreprise ne s’improvise pas. Il est important de se renseigner sur les différents types de statut afin de connaître leurs avantages et leurs inconvénients. Le mieux est de consulter un expert pour s’assurer d’avoir tous les détails, mais aussi pour disposer de précieux conseils pour le choix du statut juridique du garage.

Les différents types de garages

Il existe deux types de garage. La première catégorie regroupe les MRA (mécanicien réparateur automobile). Il s’agit de garages indépendants spécialisé dans divers types de réparation et d’entretien automobile : électronique, mécanique, mais aussi carrosserie. Une MRA peut être affiliée ou non à un réseau. Il est toutefois à considérer que faire partie du groupe d’une marque permettra non seulement de profiter dès l’ouverture du garage de leur notoriété. Ce qui aura pour conséquence d’attirer et de fidéliser plus facilement les clients. L’affiliation du garage à une marque ou à un groupe donnera moins de liberté concernant la gestion de l’entreprise, mais demandera aussi un investissement plus conséquent en raison des exigences (local, matériels et outillages). La seconde catégorie est représentée par les garages agréés par les constructeurs pour la réparation des véhicules de la marque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.