Pages Navigation Menu

Blog pour tous les passionés de l'automobile

Entretenir son tracteur : les bonnes pratiques à adopter

Entretenir son tracteur : les bonnes pratiques à adopter

Pour les professionnels œuvrant dans le domaine agricole, le tracteur est bien plus qu’un simple moyen de locomotion. Ce genre de quatre-roues s’apparente, en effet, à un véritable outil de travail. L’état du véhicule peut fortement impacter la productivité. C’est pour cette raison que les propriétaires consacrent beaucoup de temps et de ressources à l’entretien de leur engin. Bien sûr, avec sa structure complexe et les nombreux éléments qui le composent, le tracteur peut vous donner du fil à retordre. Et pour vous aider à bien vous organiser, voici quelques astuces et conseils pratiques.

Les contrôles et entretiens de routine à effectuer régulièrement

Si l’entretien vous permet d’augmenter la durée de vie de votre véhicule, sachez qu’elle vous aidera également à le valoriser aux yeux de l’acheteur si vous avez décidé de le vendre. Que le futur acquéreur soit un particulier ou une enseigne de rachat tracteur occasion, le fait que vous ayez pris soin de l’équipement sera un argument de vente percutant. L’idéal serait que vous ayez entretenu régulièrement le quatre-roues et que vous n’auriez pas à effectuer beaucoup de travaux avant de le mettre sur le marché. Mais même si vous n’avez songé à le faire que très récemment, les quelques astuces présentées ci-après vous permettront d’avoir un très bon rendu.

Pour la première étape du travail, il vous faudra réaliser ce que les professionnels appellent les contrôles et entretiens de routine. Concrètement, il s’agit des tâches courantes qui vont surtout servir à éviter les pannes et qui devraient être effectuées quotidiennement. C’est le cas du contrôle du niveau des liquides (huile moteur, liquide de refroidissement. Il y a aussi l’ huile transmission hydraulique, liquide de frein et autres) et du graissage. Il est à noter que la lubrification de la pompe à eau, du roulement du ventilateur. De la butée d’embrayage, des arbres de transmission et d’entraînement ainsi que des ailes pivotantes et des essieux doit être faite toutes les 10 h d’utilisation. Enfin, le nettoyage du préfiltre à air, du système de refroidissement, de la soufflerie, de la grille d’entrée d’air et des ailettes est également une tâche à ne pas oublier.

S’occuper des filtres et de certains composants spécifiques

Dans cette deuxième étape, on entre pratiquement dans le volet « entretien mécanique ». D’ailleurs, afin que tout soit bien fait, il vous faudra prévoir quelques matériels et outils pratiques (set de clés, tournevis, chasse-goupilles, pinces, marteaux, burette à huile, pompe à graisse, gants et autres). En tant que propriétaire, vous avez déjà sûrement quelques-uns de ces équipements dans votre garage. N’hésitez pas à compléter vos accessoires s’il vous en manque quelques-uns. Outre les instruments de travail, il vous faudra aussi avoir en stock diverses pièces de rechange telles que les fusibles, les filtres, les courroies, les goupilles ou encore les axes d’attelage. L’idée est de vous assurer de disposer de tous les outils utiles à portée de main afin de réaliser toutes les tâches nécessaires.

L’essentiel de l’entretien consiste ici à changer les filtres. Ainsi, avec le filtre à huile, il vous suffira d’utiliser une clé spécifique (selon le modèle du composant) pour enlever l’élément déjà en place et le remplacer par un autre. Dans le cas du filtre à air, vous aurez tout d’abord besoin de nettoyer le couvercle du boîtier. Cela vous permettra d’ôter l’élément principal du filtre sans risquer de laisser tomber de la poussière dans les conduits d’aspiration. Avant la pose du nouvel élément, n’oubliez pas d’astiquer l’intérieur des conduits et le siège du joint en vous aidant d’un chiffon légèrement humidifié. D’ailleurs, notez qu’il est fortement déconseillé de souffler le filtre durant ce nettoyage manuel.

Comment changer le filtre à gasoil ?

Pour changer le filtre à gasoil, il vous faudra avant tout nettoyer le robinet se trouvant sous le réservoir. Ce sera après cela que vous pourrez remplacer le filtre et les joints. Il est important de s’assurer que tout l’air du filtre soit évacué avant de resserrer le robinet. En outre, le circuit basse pression devra être purgé. Veillez à respecter les mêmes consignes lors du remplacement du filtre de transmission et du filtre de cabine. Il est à noter que tous les composants cités précédemment doivent être changés au bout de 500 heures de travail. Cette durée peut éventuellement varier en fonction du modèle de tracteur. Pour finir, à part les filtres, la vérification de la canalisation d’arrivée d’air du carburateur et des joints. Mais également de la tension et de l’état de la courroie du ventilateur feront partie des tâches à effectuer à ce niveau.

Donner peau neuve à son tracteur

Entretenir son tracteur, c’est aussi lui donner peau neuve. Ce genre de travaux est vivement recommandé si vous avez prévu de vendre le véhicule. Pour la rénovation, il suffira d’une bonne couche de peinture pour donner un coup de jeune à l’engin. Mais avant, assurez-vous de l’avoir bien lavé et dégraissé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.