Pages Navigation Menu

Blog pour tous les passionés de l'automobile

Une évolution importante dans le service de stationnement

Une évolution importante dans le service de stationnement

Grâce au développement de la nouvelle technologie et l’offre numérique et les nouvelles utilisations perçues dans la mobilité, le stationnement est réellement touché par ses évolutions.

La progression du numérique à travers la gestion du stationnement

L’optimisation du secteur de stationnement s’affirme tout d’abord par la récente révolution des services numériques. On peut compter de nombreux nouveaux services dans le domaine.

Une information instantanée sur la disponibilité des places de stationnement

À l’affichage dynamique, se joignent dorénavant des résolutions d’informations prédictives à travers des véhicules de lecture de plaques, des capteurs et d’horodateurs connectés. Sans oublier les applications qui proposent un référencement des parkings, de leur taxation et de leur taux d’occupation. Toutefois, ce système connait des limites d’usage : l’inexistence d’une application unique à cause des innombrables opérateurs présents sur le secteur.l’impossibilité d’utilisation de l’application mobile au volant et les coûts élevés de l’installation ainsi que de la maintenance des systèmes de capteurs sur la voirie qui permettent la gestion en temps réel du service.

Un moyen de paiement diversifié

Le paiement dématérialisé se popularise par le biais de différentes solutions innovantes : le paiement par téléphone, le paiement sans contact (NFC), le paiement par carte bancaire ou via abonnement multimodal, le paiement également par lecture de plaques minéralogiques en entrée et sortie de parking. L’objectif est ainsi d’offrir au client un plus grand confort dans l’usage du service et le droit de stationnement selon le besoin effectif des utilisateurs. Cette solution de dématérialisation du paiement permet également à la collectivité de faire une économie en réduisant le coût du paiement en liquidité.

Une chaine d’accueil automatique

Ce nouveau système de stationnement a pour but de faciliter la gestion des parkings et limiter les contraintes des usagers. Le parking automatisé fonctionne en utilisant différentes techniques et technologies, mais en employant également des systèmes mécaniques pour prendre en main le véhicule dans la barrière, le conduire à l’intérieur de la place de stationnement et l’installer à sa place. Lors de la récupération de la voiture, son propriétaire introduit son ticket dans la borne située à l’entrée du parking et effectue le paiement. Après, le système du parking automatique redirige la voiture vers le sas de sortie. Une fois à la sortie, le conducteur peut prendre à nouveau son véhicule et partir. Dans certains stationnements automatiques performants, la récupération d’une voiture ne se fait pas plus de 60 secondes en moyenne. Ce qui veut dire que c’est encore beaucoup plus vite que le temps nécessaire pour reprendre sa voiture à pied.

Une réservation des places de parking à distance

Grâce aux applications mobiles, les automobilistes peuvent faire leur réservation de parking d’Orly à distance et les usagers assurent la disponibilité d’une place à l’arrivée. Leur fonctionnement est d’autant plus simple. Vous n’avez qu’à remplir les champs en mettant votre nom, votre numéro de téléphone, votre plaque d’immatriculation et votre numéro de carte bancaire. Voilà, votre réservation est terminée. Cette nouvelle technique de réservation est très pratique et rentable pour trouver une place de parking dans un endroit sécurisé. Si vous êtes à la recherche d’un parking aux alentours de l’aéroport d’Orly pour stationner, consultez un site de réservation de parking à proximité.

Une offre de stationnement partagé

Le parking partagé cible en priorité les parkings privés : hôtels, bailleurs résidentiels, bâtiments administratifs, immeubles. Les propriétaires de ses parkings privés peuvent être des professionnels ou des particuliers en copropriété. Cette offre partagée permet aux automobilistes d’avoir un accès sur ces parkings privés en faisant l’identification, la réservation, le payement et l’accès sur les barrières par une application mobile. Elle est également avantageuse pour les deux parties. D’une part, le propriétaire partage sa place tout en ayant un retour financier. Ce gain pourrait être ensuite réutilisé pour rénover les immeubles ou les parkings mêmes. D’autre part, les conducteurs bénéficient d’un gain en temps et en argent. Effectivement, le temps pour rechercher une place de parking dans les grandes villes peut prendre jusqu’à 30 minutes et le tarif de parking sur le marché traditionnel est plus cher que celui d’un parking partagé.

Une évolution des usages de stationnement

L’expansion des besoins en déplacement des personnes et de leur moyen pour se déplacer a influencé le stationnement.

En termes de matériels, la voiture électrique reste au stade embryonnaire avec un taux de 1,04 % uniquement des véhicules neufs enregistrés en 2016. Toutefois, il ne faut pas minimiser ce chiffre. En effet, plusieurs dizaines de milliards d’euros sont consacrés à la recherche publique et privée pour le développement de véhicules propres, économes ayant une meilleure autonomie d’usage et un coût d’achat concurrentiel.

Entre l’année 2012 et 2016, l’effectif de voitures électriques mis en vente a ainsi triplé grâce particulièrement aux appuis publics, alors que dans un scénario plus réaliste, l’estimation du projet européen « Scénarios pour l’électrification du transport » était de 20 % la part de la motorisation électrique dans les véhicules des foyers européens d’ici l’année 2030. Ainsi, le service de stationnement offert par les collectivités se doit d’accompagner et de satisfaire cette évolution en prévoyant d’installer des bornes de recharge pour les véhicules de ce type.

L’auto-partage et le covoiturage sont aussi deux modes de déplacement qui ont tendance à s’affirmer. Ce mode de déplacement fiable est plus fiable pour les usagers occasionnels avec un coût d’utilisation inférieur à celui d’un véhicule individuel utilisé par une seule personne. Ainsi, une offre numérique abondante se développe pour mettre en contact les propriétaires et les usagers. Ainsi, le stationnement peut être utilisé comme levier d’action publique afin de développer l’offre de covoiturage et l’auto-partage. Ces derniers conduisent à la diminution des voitures en déplacement dans les villes et des propagations de gaz à effet de serre générés par ces véhicules. Certes, la mise en place d’un stationnement destinée au sein des endroits spécifiques comme les centres commerciaux, les zones d’activité, les places publiques permettra d’enrichir ce système de mobilité en améliorant le marché de l’offre et la demande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.