Pages Navigation Menu

Blog pour tous les passionés de l'automobile

Aguri Racing Team, habitué du Super GT au Japon et passage en F1

Aguri Racing Team, habitué du Super GT au Japon et passage en F1

Super Aguri F1 Team est une écurie fondée par Aguri Suzuki et Honda fin 2005. L’écurie a été créée dans l’urgence après le licenciement de Takuma Sato par Honda F1. Ce licenciement a provoqué une onde de choc parmi les fans Japonais de F1. Honda contact donc Aguri Suzuki, ancien pilote de F1 très populaire au Japon et propriétaire d’une écurie de courses, Autobacs Team Aguri, engagée en Formule Nippon (F 3000 Japonaise), F3 Japonaise, GT Japonais et Indycar en association avec Fernandez Racing aux USA.

Le siège social de l’écurie est basé à Tokyo au Japon et son usine à Leafield en Angleterre, dans les anciens locaux de la défunte écurie TWR Arrows. De nombreux employés de Super Aguri seront d’ailleurs d’anciens salariés de TWR Arrows. Aguri et Honda ayant signé un deal avec Menard Group qui possède l’usine de Leafield et emplois les mécanos.

Course contre la montre pour débuter en F1

Aguri Suzuki ayant décidé de participer à la saison 2006, une course contre la montre s’engage pour concevoir la monoplace. Le premier objectif était de mettre en conformité une Honda F1 de la saison 2005 aux normes 2006. Mais devant le refus des autres écuries Super Aguri trouve une autre solution. Elle passe par Paul Stoddart ancien patrons de l’écurie Minardi, ce dernier possède également les châssis Arrows A23 de la saison 2002 (en quelque sorte la quatrième vie du constructeur Arrows en F1). Stoddart revend les châssis Arrows à Super Aguri. Les A23 sont modifiées pour recevoir un V8 Honda et mise en conformité avec le règlement 2006, la SA05 est né. Parallèlement l’équipe annonce la conception d’une SA06 100 % Super Aguri dans le courant de la saison. La SA06 arrivera bien en cours de saison, mais se révélera être qu’une évolution de la SA05.

Les pilotes pour 2006 sont Takuma Sato et Yuji Ide vice-champion de F3000 au Japon. Il sera rapidement remplacé par le pilote de réserve de l’écurie Franck Montagny pour manque de résultat et conduite dangereuse en piste. Montagny sera également remplacé par Sakon Yamamoto, les fans et les sponsors réclamant un second pilote Japonais.

L’écurie termine la saison 2006 à la dernière place du classement

La saison 2007 se révélera être la meilleure de Super Aguri. La SA07 est une évolution de la Honda F1 de 2006, ce qui provoque la fureur de Williams et Spyker qui accuse Super Aguri de ne pas concevoir son propre châssis comme l’exigent les accords concorde. Takuma Sato conserve bien sur son volant, Sakon Yamamoto est relégué pilote de réserve et Anthony Davidson britannique comme une partie du personnel et protégé de Honda est nommé second pilote. Sato marquera 4 points ce qui permettra à l’écurie de terminer 9eme du championnat à 2 points de l’écurie mère Honda F1 Racing.

Ces bons résultats ne masquent pas les très grosses difficultés financières, Aguri Suzuki cherchant des investisseurs, il décroche quelques sponsors, souvent Japonais, mais ce n’est pas suffisant pour sauver l’écurie.

L’écurie commence la saison 2008 endetté, la SA08 est comme l’année précédente une Honda F1 revue ce qui provoque toujours la colère de plusieurs de ses adversaires. Takuma Sato et Anthony Davidson sont conservés comme pilotes titulaires. Manquant d’argent, Super Aguri fait roulé durant les essais hivernaux plusieurs pilotes qui paient leurs essais, Luca Filippi, Andreas Zuber et Mike Conway. James Rossiter pilote d’essai Honda depuis 2005, pilote également la voiture afin d’apporter à SA le plus de donnés possible.

La voiture se révèle moins bonne que sa devancière. Les pilotes retrouvent la dernière ligne en qualification et au bout de quatre courses, Aguri Suzuki annonce le retrait complet et définitif de son écurie de la Formule 1.

Aguri Suzuki engage l’année suivante son écurie Autobacs Team Aguri en Super GT au Japon, discipline dans laquelle l’écurie évolue toujours en 2018. Super Aguri a également fait son retour en monoplace dans le championnat de Formule E entre 2014 et 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.