Pages Navigation Menu

Blog pour tous les passionés de l'automobile

Voiture de collection : les astuces pour mieux vendre son véhicule

Voiture de collection : les astuces pour mieux vendre son véhicule

Un peu comme les grandes œuvres d’art dont la valeur augmente au fil des années, les anciens modèles de voitures deviennent, avec le temps, des pièces rares et onéreuses. Les véhicules qui ont marqué les précédentes générations deviennent, en effet, des voitures de collection. Loin d’être jetés aux oubliettes, ces quatre-roues datant de la belle époque sont prisés par les passionnés et les grands nostalgiques. Et si vous avez en votre possession l’une de ces versions rares, vous pourrez la vendre à un prix assez intéressant. Bien sûr, certaines contraintes font qu’il n’est pas toujours facile de vendre une voiture de location de nos jours. Toutefois, grâce à quelques astuces, vous pourrez certainement tirer le meilleur parti de votre bien.

Un véhicule qui fait bonne impression

Tous les professionnels spécialisés dans le rachat voiture collection vous le confirmeront : l’apparence est un aspect important quand on veut valoriser un véhicule et retenir l’attention des futurs acheteurs. Et pour que votre quatre-roues fasse bonne impression aux yeux du futur acquéreur, il vous faudra soigner chaque élément, et même effectuer des réparations si c’est nécessaire. Vous pourrez, par exemple, réaliser un petit travail de nettoyage. Carrosserie, vitres, essuie-glaces, pneus, habitacle, tout doit y passer. Vous pouvez également profiter de ce moment pour dépersonnaliser la voiture. Pour ce faire, il vous suffit d’ôter les objets de déco et les accessoires qui la rendent trop personnelle.

La deuxième étape du travail consistera à revoir l’état des équipements. Il se peut que la carrosserie ou certaines parties spécifiques nécessitent une bonne couche de peinture. Avec un véhicule âgé de plus de 30 ans, le fait que des traces de corrosion et de rouille s’y sont apparu au fil du temps est assez normal. Et puis, il est aussi important de vérifier l’état des enjoliveurs, des pneus ou encore celui des baguettes de protection. N’hésitez pas à faire appel à un technicien pour vous accompagner dans la remise à niveau de certains éléments. Enfin, sachez que l’entretien est un argument que vous pourrez parfaitement mettre en avant lors de la visite.

Un bon vendeur est toujours bien préparé à entamer les démarches administratives

L’achat et la vente de véhicule impliquent différentes formalités administratives. En tant que vendeur, vous devez être capable de conseiller, et même d’accompagner l’acheteur dans la réalisation de ces démarches. En outre, il vous faudra également avoir les documents nécessaires qui prouvent à l’acheteur que vous avez pris la peine de tout préparer afin de lui faciliter la tâche.

Les justificatifs tels que les factures et les carnets d’entretien peuvent être utiles. Mais avant, le dossier devra contenir certains documents essentiels, notamment les procès-verbaux de contrôle technique et les certificats de cession. Pour le contrôle technique, vous avez normalement l’obligation de fournir un certificat datant de moins de 6 mois. Cependant, si vous avez prévu de vendre votre bien à une enseigne spécialisée dans le rachat et que vous n’avez pas encore obtenu ledit certificat, les professionnels peuvent s’en occuper.

L’assurance et la fiscalité : deux points importants à ne pas oublier

Comme avec tout autre véhicule, la souscription à une assurance est aussi un prérequis dans le cas d’une voiture de collection. L’assurance est généralement moins chère pour ce genre d’auto. Le fait est que les assureurs considèrent que les propriétaires de ce type de quatre-roues sont assez prudents. Par ailleurs, ils estiment qu’à la différence des modèles récents, les engins ne prennent pas régulièrement la route.

Le hic avec l’assurance voiture de collection, c’est que le passage de volant est généralement interdit. Et pourtant, il y a de forte de chances que le futur acquéreur demandera à essayer le véhicule avant de l’acheter. Pour que l’essai puisse être pris en charge, il vous faudra alors contacter préalablement la compagnie.

En ce qui concerne la fiscalité et les taxes sur la vente, sachez que les biens de collection mis en vente sont soumis à un prélèvement de 5 %. Cependant, si le prix de vente est inférieur à 5 000 euros ou que l’acquéreur est un établissement spécialisé (un musée ou autres), la règle de l’exonération totale sur une durée de 12 ans sera respectée. Normalement, dans ce cas précis, le vendeur bénéficiera d’un abattement de 10 % par an qui lui sera versé après 2 ans. Bien sûr, il sera tout de même taxé à 34,5 % sur la plus-value.

Proposer un bon prix

Le prix est en général élevé dans le cas d’une voiture de collection. Mais afin d’éviter de suggérer un niveau trop bas ou trop élevé, vous pouvez vous fier à la côte auto de votre véhicule. Vous pourrez ensuite vous baser sur le prix indiqué et tenir compte des défauts (problèmes techniques, âge du véhicule et autres) ainsi que des qualités (kilométrage, options supplémentaires et autres) de l’auto pour fixer votre dernier prix.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *